index.php?vrs=kerlouan_bzh index.php?rub=l_eglise_de_saint_brevalaire_de_kerlouan&cd2=pub_aff_envoyer.1 index.php?rub=l_eglise_de_saint_brevalaire_de_kerlouan&imp=  
 

L'Eglise de Saint-Brévalaire de Kerlouan

 

 

 

  

 

 

Eglise de Saint Brévalire à Kerlouan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux clochers de Kerlouan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise de Saint Brévalaire

 

Cette église se caractérise par sa flèche plus élevée que celle de la chapelle Sainte Anne.

 

            Historique

Cette église de style néo-gothique fut construite entre 1863 et 1865 et remplaça ainsi l’ancien édifice paroissial (l’actuelle chapelle Sainte Anne) jugée trop petite à l’époque.

Lors de sa construction, les habitants furent mobilisés pour transporter les pierres jusqu’au chantier. Sa consécration eut lieu le 30 août 1865 par Monseigneur Sergent, évêque de Quimper et Léon.

Son saint patron, fêté le 16 mai, est saint Brévalaire, moine et navigateur Irlandais.

 

            Intérêts

Le clocher, culminant à 47 m, est surmonté d’une flèche octogonale à crochets.

 

L’église est en forme de croix latine, disposition très caractéristique des édifices religieux.

Les églises chrétiennes sont orientées d’ouest en est, de sorte que le chœur et l’autel se trouvent en direction de l’Est c'est-à-dire de la Terre Sainte et aussi du Soleil Levant.

 

Les 15 vitraux, dont 3 à triple fenêtre, présentent un certain intérêt.

Le vitrail situé au chevet symbolise la résurrection du Christ.

A droite :  le vitrail représente Saint Brévalaire à gauche au second plan et Saint Egarec à droite posant la main sur la tête d’un habitant du pays. Enfin, au premier plan, Saint Malo est en position de prière.

A gauche : un vitrail plus moderne datant du milieu du 20ème sur lequel figure Sainte Anne et Saint Hervé au centre et sur les côtés d’autres saints de Bretagne dont saint Sezni, saint Enéour et saint Guénal. Au bas, à gauche, les armes de l’évêque de l’époque sont représentées tandis que celles du Pape Pie 12 sont à droite.

 

Les autres vitraux de taille plus modeste, éclairant les bas-côtés de l’église, retracent, pour chacun des saints représentés, une scène de leur vie.

 

Le mobilier est simple, à l’exception d’un très beau Christ en croix en bois polychrome au chevet.

 

La base de l’autel a été reconstituée en 1990 à partir de l’ancien autel.  L’autel est orné de statuettes représentant les 12 apôtres (avec leurs attributs respectifs) entourant le Christ.

 

L’ambon (lieu de la Parole), à gauche de l’autel, est décoré par les symboles des 4 évangélistes (dorés sur fond orange) : le bœuf de Saint Matthieu, le lion de Saint Marc, l’ange de Saint Luc et l’aigle de Saint Jean. Les « fleurs de lys » dorées représentent les 4 coins du monde où la Parole de Dieu est annoncée. Il date de 1990-1991.

 

Un riche retable représentant la Vierge au Rosaire, saint Dominique et Sainte Catherine.

 

Le tragique baptême de Kerlouan : le lundi 27 juin 1960

Vers 19h, ce lundi 27 juin, le sacristain monte dans la chambre des cloches pour sonner un baptême. Il est accompagné d’un des ses fils, de 2 hommes et de 2 enfants de chœur. Soudain, l’une des cloches de 1200 kg se détache, brisant la balustrade du clocher, crevant le toit de l’église pour aller se briser dans la nef 25 mètres plus bas, entrainant dans sa chute le sacristain qui mourut peu après. Heureusement, la famille de l’enfant baptisé venait de quitter l’église juste quelques minutes avant.

Vue aérienne de Kerlouan

Photo : Panoramic-bretagne.fr

 

Plan de l'Eglise de St Brévalaire

 

 

 
Administration     |     Copyright © Anaximandre 2017    |     Powered by Ker-e-liamm     |     Mentions légales